Les multigrouillæs

Création collective (janvier 2022)

Marionnettes – Tout public à partir de 6 ans

Les multigrouillæs aiment la «loupiote» et pour cela, els* puisent frénétiquement dans le sol pour en tirer la quantité nécessaire. Construit de grappes suspendues et de reliefs entremêlées au raz du sol, leur paysage est plein de recoins à découvrir, habité par toutes sortes d’individus : certain·e·s rampent, d’autres grouillent et on en croise parfois qui volètent distraitement autour de leur précieux minerai lumineux. Que deviennent les multigrouillæs lorsque la « loupiote », si précieuse et douillette, devient « grumeau » filandreux ? Un bout de l’histoire de leurs métamorphoses et de celles du paysage qui les abrite se dessine au plateau…

Les multigrouillæs se laissent alors rencontrer par petites touches dans la nuit de leur monde souterrain. En les suivant dans leurs trajectoires quotidiennes chamboulées, on découvre leur désarroi à l’intérieur d’un monde qui s’effrite et change sous leur pattes. Els cherchent que faire, où aller, comment apprivoiser leur nouveau paysage à travers des images et des situations aux frontières entre peur, humour et poésie.

EXTRAIT DE TEXTE:

« Nuit c’est noir, jour c’est noir.

Et puis…quoi ?

Après les souffles et le vacarme énorme.

Après les déplacements pénibles-difficiles

et les loupiotes englouties…

Vraiment rien tu crois ? »

  • Durée: 45 min
  • Création collective, avec Juliette Lamas, Morgane Cornet, Emmanuel Rovira-Figols et Fanny Scherer
  • Coordination travail au plateau: Morgane Cornet
  • Coordination mise-en-scène: Fanny Scherer
  • Coordination scénographie: Juliette lamas
  • Coordination dramaturgie: Emmanuel Rovira-Figols
  • Création sonore Kaspar Tainturier Fink
  • Création lumière Elias Farkli
  • Couture Lucie Marchand

*Le peuple des multigrouillæs est une espèce hermaphrodite, c’est pourquoi vous trouverez de petits néologismes empruntés à l’écriture inclusive tels que « els », « celleux » lorsque nous parlons de ces petites bestioles…